Méditations et Réflexions

Amour insondable de Dieu !

La chute de l’homme remplit tous les cieux de tristesse. Le monde que Dieu avait créé était contaminé par la malédiction du péché, et habité par des êtres voués à l’infortune et à la mort. Il ne paraissait y avoir aucun moyen de salut pour ceux qui avaient transgressé la loi. Les anges cessèrent leurs cantiques de louanges. Partout dans les parvis célestes on entendit déplorer la ruine que le péché avait causée.
Le Fils de Dieu, glorieux Chef des armées du ciel, fut touché de pitié envers la race déchue. En contemplant les malheurs du monde perdu, son cœur fut rempli d’une compassion infinie. Mais l'amour divin avait conçu un plan par lequel l’homme pût être racheté. Jésus plaida devant son Père en faveur des pécheurs, offrant de donner sa vie comme rançon; de prendre sur lui-même la sentence de mort afin que par les mérites de son sang, Adam et sa postérité pussent être réintégrés dans la faveur de leur Créateur et dans la possession d’Éden, leur demeure.
Qui peut concevoir toute la grandeur du sacrifice fait par le Dieu du ciel, lorsqu’il consentit à se séparer de son Fils bien aimé ! C’est avant la création de la terre, déjà, que le plan du salut avait été formé; car Christ est “l’Agneau égorgé dès la fondation du monde ?”
Et pourtant, il se livra une lutte dans le cœur du Roi de l’univers lui-même, avant qu’il se déterminât à abandonner son Fils à la mort pour une race coupable. Mais “Dieu a tant, Dieu a TELLEMENT aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle”.
O mystère de la rédemption ! O amour incompréhensible de Dieu pour un monde qui ne l’avait pas aimé ! Qui peut connaître la profondeur de cet amour qui “surpasse toute connaissance”.
A travers les âges sans fin, les élus appliqueront leur intelligence immortalisée à sonder l’incompréhensible amour de Dieu, devant lequel ils demeureront toujours confondus et prosternés...
Amour insondable de Dieu !

POUR TOI !

Le Fils immaculé de Dieu était là, suspendu à la croix, les chairs lacérées de coups; ses mains qui s’étaient si souvent étendues pour bénir étaient clouées au bois; ses pieds, toujours infatigables au service de l’amour, étaient cloués, eux aussi; sa tête royale était meurtrie par une couronne d’épines; ses lèvres tremblantes laissaient échapper des cris de douleur. Tout ce qu’il a souffert, les gouttes de sang qui ont coulé de sa tête, de ses mains, de ses pieds, l’agonie qui a secoué son corps, l’angoisse inexprimable qui a rempli son âme quand le péché consuma son cœur, tout cela parle à chaque enfant de l’humanité: C’est pour toi que le Fils de Dieu consent à porter ce fardeau de culpabilité; pour toi il a dépouillé la mort et ouvert les portes du paradis. Celui qui a calmé les flots irrités et marché sur les vagues écumantes, qui faisait trembler les démons et fuir la maladie, qui ouvrait les yeux des aveugles et rendait la vie aux morts, s’offre sur la croix, en sacrifice par amour pour toi...

" Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux se plaisent dans mes voies "

Proverbes 23:26

L’Éternel dit à chacun de vous: " Mon fils, donne-moi ton cœur ". Il voit nos difficultés. Il sait que notre âme est atteinte par le péché et il désire dire à chacun de nous: "Tes péchés te sont pardonnés". Le grand Médecin possède un remède pour chaque malade. Il comprend votre cas et il sait comment vous guérir de vos erreurs, quelles qu’elles soient.
Ne voulez-vous pas vous confier à lui ?
La bénédiction de l’Éternel reposera sur tous ceux qui se consacreront entièrement à lui. Si nous cherchons le Seigneur de tout notre cœur, nous le trouverons. Dieu se soucie de notre âme, et il désire ardemment que nous agissions d’une manière parfaite en vue de l’éternité. Il a déversé tous les trésors sur la terre en donnant son Fils unique, et nous n’avons nulle raison de douter de son amour. Regardez au Calvaire ! Dieu demande que vous lui donniez votre cœur. Livrez-lui vos facultés, vos talents, vos affections afin qu’il produise le vouloir et le faire selon son bon plaisir et qu’il vous rende aptes à la vie éternelle.
Quand Jésus-Christ demeure dans un cœur, celui-ci est tellement rempli de l’amour et de la joie de la communion du Seigneur qu’il s’attache à lui de toutes ses forces. Dans la contemplation du Sauveur, le moi est oublié. Son amour devient le grand mobile de toutes les actions. Ceux qui ont compris l'Amour de Dieu lui abandonnent tout ... tout leur cœur !

"Tout est possible à celui qui croit." (Marc 9:23)

C’est la foi qui nous unit au ciel et nous donne la force nécessaire pour affronter les puissances des ténèbres. En Jésus-Christ, Dieu nous a donné la possibilité de triompher de toute tendance mauvaise et de résister aux plus fortes tentations.
Les justes ont toujours obtenu le secours d’en haut. Que de fois les ennemis de Dieu ont uni leurs forces et leur science pour détruire le caractère et l’influence d’humbles chrétiens qui se confiaient en Dieu. Mais comme l’Éternel était leur défenseur, nul n’a réussi à les influencer. Que les hommes se séparent de leurs idoles et du monde et le monde ne les séparera pas de Dieu. Le Christ est notre Sauveur présent et Tout-Puissant. En lui réside toute plénitude. Les chrétiens ont le privilège de savoir que Jésus est réellement une vérité présente pour eux. "La victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi."
Tout est possible à celui qui croit et quoi que nous demandions dans nos prières, si nous croyons que nous pouvons le recevoir, nous l'avons obtenu. Cette foi dissipera les plus sombres nuages et fera éclater des rayons de lumière et d'espoir dans l'âme languissante et découragée. C'est l'absence de cette foi qui engendre la perplexité, l'angoisse et les soupçons du malin. Dieu fera de grandes choses pour son peuple, lorsque celui-ci mettra son entière confiance en Lui.
C'est par la foi que les enfants de Dieu "vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères". C’est par la foi que nous pouvons aujourd'hui atteindre les sommets que Dieu nous propose.
Que le Seigneur fasse grandir la foi de chacun d'entre nous !

LA PRIÈRE D'UNE PETITE FILLE

Ce qui suit est une histoire vraie, histoire écrite par une femme médecin travaillant en Afrique.
Je la partage avec vous tant je la trouve puissante et encourageante pour chaque chrétien. Je n'ai pu m’empêcher de verser des larmes devant l'innocence et la foi de cette petite fille qui est un exemple pour moi.

Lire cette histoire vous sera certainement d'un plus grand bien, elle est à la gloire de notre Seigneur Jésus.

Une nuit, je travaillais dur pour aider une femme qui était sur le point d'accoucher mais malgré mes efforts cette femme décéda, nous laissant un tout petit bébé prématuré ainsi qu'une fillette de 2 ans qui pleurait. Nous avions des difficultés pour garder le bébé en vie. Nous n'avions pas d'incubateur puisque pas d’électricité, nous n'avions pas non plus d'aliments spécifiques pour ce nourrisson prématuré.
Bien que nous vivions sur l'équateur, les nuits étaient souvent froides avec des courants d'air surprenant. Une étudiante sage-femme chercha alors un linge dans lequel nous pourrions envelopper le bébé et une autre se chargea de faire du feu et de remplir une bouillotte d'eau chaude. Celle-ci vint me voir en pleurs disant "en remplissant la bouillotte, elle s'est percée et c'était notre dernière bouillotte !"
Que faire ? Ce matériel ne pousse pas sur les arbres et il n'y a pas de magasin dans ces sentiers de brousses !
"C'est bon dis-je, mettez le bébé aussi près que possible du feu et couchez vous entre lui et la porte pour le préserver des courants d'air. Votre tache est de conserver le bébé au chaud".
Le lendemain matin, comme je le fait la plupart des jours, je passe un moment en prière avec plusieurs des enfants orphelins qui choisissent de prier avec moi. Je leur suggère plusieurs sujets de prières et je leur parle de ce bébé qui pourrait mourir s'il n'avait pas de bouillotte rapidement, je fais aussi mention de la petite fille de 2 ans qui pleurait encore, elle n'avait plus sa maman.
Pendant ce moment de prière, Ruth, une fillette de 10 ans, pria avec la naïveté des enfants de son âge: "Je t'en supplie Seigneur, envoie nous une bouillotte aujourd'hui, pas demain car le bébé sera mort, envoie la au moins cet après midi", elle ajouta: "Alors que tu t'occupes de ça, je t'en supplie, envoie aussi une poupée pour la petite fille afin qu'elle saches que tu l'aimes".
Comme souvent avec la prière des enfants j'étais estomaqué par sa hardiesse. Devais-je dire "Amen !". Au fond, je ne croyais pas que Dieu pouvait faire cela. Oui certes, je sais qu'il peut tout faire, la bible me le dit mais il y a quand même des limites non ? Le seul moyen par lequel je pourrais avoir ces deux objets, ce serait de recevoir un colis venant de mon pays. J'étais loin, en Afrique, depuis presque 4 ans et je n'avais jamais reçu un colis venant de la maison. Et même si quelqu'un décidait de m'envoyer un colis, qui serait assez fou pour m'envoyer une bouillotte à moi qui vit sur l'équateur ?
Au milieu de l'après midi, tandis que je donnais des cours aux élèves infirmières, une information me parvint: il y avait une voiture devant ma porte. Le temps de rentrer à mon logement, la voiture était partie... mais sur la véranda il y avait un gros colis.
Des larmes remplirent mes yeux. Je ne pouvais pas ouvrir ce paquet toute seule. Aussi, j'appelais les enfants de l'orphelinat. Ensemble nous enlevâmes les ficelles, dépliâmes le papier. L'excitation montait; quelques 30 ou 40 paires d'yeux étaient fixés sur ce gros colis.
Je sortit premièrement du colis un vêtement coloré, tricoté en jersey; puis il y eut des bandages pour les patients atteints de la léproserie; puis vint une bouteille de jus de raisin, puis un paquet de petits pains au lait... Puis je touchais quelque chose...Ce pourrait-il que ce soit ça ? Je la saisis et la sortis : Oui ! Une bouillotte ! Incroyable ! Je ne croyais pas que ce serait possible mais elle était là !
Ruth était là, au premier rang des enfants; elle bondit en avant en criant: "Si Dieu a envoyé la bouillotte, il a aussi mit dans le paquet une poupée !" Plongeant sa main au fond du colis, elle en sortit une jolie poupée toute habillée; Les yeux de Ruth brillaient. Elle n'avait pas douté. Me regardant elle me dit: "Est-ce que je peux aller avec toi et donner cette poupée à la petite fille ? Elle saura que Jésus l'aime !"
"Bien sûr" lui répondis-je.
Ce colis avait été envoyé 5 mois auparavant par une église dont un membre avait ressenti le besoin d'envoyer une bouillotte, même dans un endroit situé sur l'équateur. Une fillette de cette église avait glissé dans ce colis une poupée pour un enfant africain.

Ce colis fut envoyé 5 mois avant, en réponse à la prière d'une petite fille qui serait prononcée 5 mois plus tard !

" Avant qu'ils m'invoquent, je répondrai; Avant qu'ils aient cessé de parler, j'exaucerai. " (Esaïe 65:24)
"Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux." (Matthieu 18:3)

Amen !