APERÇU DU LIVRE DE DANIEL

Introduction à cette étude

 Frères et sœurs, nous avons fait le tour de quelques prophéties de Daniel pour en comprendre le déroulement essentiel et j'espère que cela vous a paru clair et évident. Je n'irai pas plus loin dans l'étude prophétique du livre de Daniel. Le chapitre 12 étant lié étroitement avec le livre de l'Apocalypse, nous y reviendrons plus tard.
Nous sommes passés à coté de plusieurs chapitres et il me semble important de s'arreter sur ceux-ci afin d'en retenir l'essentiel. Cette petite étude sera donc une suite à l'étude "IL EST TEMPS DE SAVOIR" avec le souci de ne pas mettre de coté les parties historiques du livre de Daniel qui contiennent des richesses non négligables.

Dans l'avenir, si possible, je republierai une étude complète du livre de Daniel dans l'ordre chronologique.

Daniel 1

Ce chapitre nous "plante le décors" du livre de Daniel.
Nous voyons ici que le royaume de Juda passe aux mains de Nebucadnetsar. Il faut savoir que le peuple de Dieu, avant cette période, a été divisé en 2 royaumes, c'est ce qu'on appelle le schisme. Le schisme provoqua l'apparition du royaume d’Israël et du royaume de Juda. Le royaume d’Israël tombera sous le joug du roi assyrien Sargon 2 en -722. Il ne reste donc, pour le monde d'alors, qu'un seul peuple messager de la lumière de Dieu, le royaume de Juda. Il y a donc ici la notion d'un reste. Notion que l'on retrouve très souvent dans la bible comme se rapportant à un reste du peuple qui est fidèle, qui renonce à l'apostasie et qui gardent les commandements de Dieu. Il y aura un même reste à la fin des temps qui sera la "proie" de Satan:
" Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus." (Apocalypse 12:17).
Ce reste, qu'est le royaume de Juda va être déporté à Babylone.
Nous pouvons remarqué dans ce chapitre que dès le verset 2 il est fait allusion au sanctuaire de Dieu car les ustensiles sacrés sont déplacés du temple de Jérusalem dans le temple de Babylone. Daniel et ses compagnons vont devenir le "type" du peuple du reste et leur vie sera aussi un type de ce que vivrons les enfants de Dieu, le reste du temps de la fin, dans le temps de Babylone la grande.
Alors que le royaume d’Israël est tombé, alors que le royaume de Juda est tombé à son tour, il y a un reste vivant à Babylone, un reste que le Seigneur va utiliser pour sa gloire et pour porter dans Babylone même la lumière du Dieu véritable.
Le verset clé de Daniel 1 est certainement celui-ci:
"Daniel résolut dans son coeur de ne pas se souiller" (v.8 bible Ostervald) Cette résolution a ne pas se laisser gagner et corrompre par l'esprit du monde afin de rester fidèle à Dieu est la plus noble décision qu'un homme puisse prendre en son coeur.
Il y a beaucoup de leçons spirituelles dans ce chapitre 1 mais retenons que la fidélité de Daniel et ses compagnons fut reconnue et récompensée par Dieu en plein coeur du camp ennemi. Le peuple du reste vivra la même chose à la fin des temps.

Daniel 2

Nous avons vu ce chapitre plus en détails, chapitre qui comporte principalement la vision de la statue. Cependant, lorsque Daniel s’adressa au roi pour lui expliquer la vision il y a un point important à noter: "Si ce secret m’a été révélé, ce n’est point qu’il y ait en moi une sagesse supérieure à celle de tous les vivants ; mais c’est afin que l’explication soit donnée au roi, et que tu connaisses les pensées de ton cœur."
"QUE TU CONNAISSES LES PENSÉES DE TON CŒUR"
Il y a là un point extraordinaire concernant l'amour de Dieu.
Dieu aime Nebucadnetsar, Dieu veut son salut. Alors que celui-ci détient son peuple captif, Dieu ne le méprise pas, il veut le faire réfléchir sur sa condition, sur ce qui est dans son coeur.
Autant le chapitre 1 nous montre que ce qui est dans le coeur de Daniel lui est salutaire, autant le chapitre 2 nous montre que c'est ce qui est dans le coeur de Nebucadnetsar qui est important pour Dieu car toute la vision de la statue lui est donnée afin qu'il "connaisse les pensées de son coeur". Au delà d'une prophétie qui a une portée mondiale et qui touche à toutes les générations, Dieu veut agir là, dans le temps présent du roi, dans son coeur.
Nous pouvons noter aussi que Dieu, dans cette épisode va sauver une première fois la vie de Daniel et de ses compagnons qui auraient du périr avec tout les sages de Babylone. D'un autre coté, le salut de Daniel et de ses compagnons apportera aussi le salut des sages de Babylone car chaque enfant de Dieu est une bénédiction pour ceux qui les entourent, "une odeur de vie, donnant la vie" (2 corinthiens 2:16)

Daniel 3

Le roi de Babylone fera une statue de 30 mètres de hauteur, toute en or. Cette statue est là pour affirmer son règne qu'il voudrait éternel. La tête d'or, dans sa vision, le représentait lui, "le roi des rois", mais son orgueil ne pouvait pas accepter que son règne prenne fin et qu'à la tête d'or succède un autre royaume qui serait d'argent. Il décida de montrer à tous que son règne se poursuivrait en le symbolisant par cette statue toute en or. Ainsi Il serait le roi de toute l'histoire, de la tête, aux pieds de la statue.
Cet état d'esprit va à l'encontre de Dieu et si nous regardons bien, cet orgueil du roi est similaire à celui de Satan qui voulait être "au dessus de tout".
Il est impossible de ne pas faire de rapprochement entre ce chapitre et l'épisode d'Apocalypse 13 que nous étudierons en son temps. Nebucadnetsar va faire une "image" de lui même et son gouvernement imposera qu'on se prosterne devant elle et qu'on l'adore. On obligera donc les hommes de "tous les peuples, nations et langues" (v.4) a transgresser les commandements de Dieu sous peine de mort et ici en particulier c'est le second des 10 commandements qui est touché.
Dans cet épisode, ce sont les compagnons de Daniel qui sont visés, le reste qui est fidèle à Dieu.
Dans Apocalypse 13, c'est le peuple du reste, celui de la dernière génération, qui sera touché:
"elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués" (Apocalypse 13:15) Dans ce temps là, il ne sera pas ordonné de se prosterner devant une statue mais l'adoration que réclamera la bête sera d'un autre ordre, c'est un autre commandement qui sera touché, nous le verrons.
Un message sera alors adressé lui aussi " à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple" (Apocalypse 14:6) mais cette foi ci, pas en faveur de la bête mais de Dieu, afin de ne pas "adorer la bête et son image" (v.9) et de " garder les commandements de Dieu et la foi de Jésus" (v.13)
On pourrait faire de nombreux parallèles.
Les 3 compagnons de Daniel obéissant à Dieu "plutôt qu'aux hommes" ne se prosterneront pas et seront jetés dans la fournaise ardente après avoir affirmer leur foi en Dieu auprès de Nebucadnetsar: " Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi" (Daniel 3:17)
Et là, une fois encore le miracle se produit. Alors que les compagnons de Daniel sont dans la fournaise et qu'il semble qu'ils soient morts, Dieu intervient et répond à la fidélité de ses enfants; en fait c'est Jésus Lui-même qui apparait dans la fournaise: " je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal ; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils des dieux" (v.25)
Nous savons que ce quatrième personnage est Jésus selon ce qu'Il nous est dit au chapitre premier d'Apocalypse " ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise" (Apocalypse 1:15)
Le détail est frappant; ce personnage qui est Jésus dans le contexte, est celui qui a marché dans la fournaise avec les 3 hébreux, "le défenseur des enfants ton peuple" dira l'ange à Daniel.(Daniel 12:1)
La suite nous montre que Nebucadnetsar est repentant et qu'il reconnait le Dieu des hébreux comme étant le vrai Dieu. Mais cela est pour un temps car nous verrons dans le chapitre suivant que l'orgueil de Nebucadnetsar reprendra le dessus.

La leçon spirituelle de cette histoire est celle-ci:
La fidélité est la chose la plus importante dans la vie d'un enfant de Dieu; même si notre vie en dépend, restons Lui fidèle.
Disons avec foi à toute menace que nous pouvons rencontrer:
"notre Dieu que nous servons peut nous délivrer" et même si nous devions passer par la mort comme ce fut le cas de millions de nos pères et le cas de nos frères encore aujourd'hui, nous pouvons nous réjouir et crier avec cette voix qui se fit entendre du ciel: " Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent" (Apocalypse 14:13)
Quels furent les fruits de la fidélité de ces jeunes hébreux ?
Combien de campagnes d'évangélisation, de colportages, de prédications, de missions qui sont accomplis aujourd’hui ont eu autant de portée que le témoignage de ces 3 jeunes hébreux ?
Quelle évangélisation extraordinaire que fut la leur par leur simple fidélité devant certainement des dizaines de milliers de personnes !
Combien ont pu voir le vrai Dieu au travers d'Hanania , Mischael et Azaria ? Combien sont sortis de Babylone dans leur coeur après ce puissant témoignage ? Le roi lui-même fut touché !
Soyons à l'image de notre Maitre et Seigneur, Fidèle et Véritable.

Daniel 4

Ce chapitre est le témoignage du roi Nebucadnetsar.
Il va, par ce témoignage, s'adresser à la terre entière:
" à tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues, qui habitent sur toute la terre"
Il pense qu'il n'y a rien de plus important que de "faire connaître les signes et les prodiges que le Dieu suprême a opérés à son égard." Ce message doit être connu de tous car il contient l'expérience profonde que l'homme peut faire avec le Dieu véritable, celui qui transforme le coeur, miracle des miracles.
Son oeuvre est semblable à celle d'un des derniers messagers de Dieu du livre de l'Apocalypse:
"Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple." (Apocalypse 14:12)
L’Évangile éternel de l'amour de Dieu au sein duquel se fondent toutes doctrines, toutes vérités, toutes prophéties.
Quel contraste entre celui qui a voulu que tous les "peuples, nations, hommes de toutes langues...se prosternent et adorent la statue d'or... et que quiconque ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise ardente." et celui qui nous dit maintenant: "Que la paix vous soit donnée avec abondance !" On croirait lire une salutation de Paul.
Quelle extraordinaire transformation de Nebucadnetsar !
Y a t-il un homme qui puisse changer le coeur d'un autre homme?
Certes, les hommes ont toujours voulu prendre la place de Dieu en faisant des "miracles" par leur science; si Dieu est capable d'ouvrir la mer, nous pouvons faire un tunnel sous marin, si Dieu fait pleuvoir sur les bons et les méchants, nous pouvons provoquer des réactions dans le ciel pour faire tomber de la pluie, si Dieu peut guérir les blessures, la médecine le fera aussi, si Dieu habite une lumière inaccessible pourquoi ne pas aller s'installer sur Mars où la vie serait possible ?
Les hommes essaient désespérément d'être semblable à Dieu mais "se vantant d'être sages, ils sont devenus fous".
Nous ne pouvons pas prouver aux hommes incrédules l’existence de Dieu car Dieu ne se prouve pas, Il s'éprouve; mais il y a une chose, une seule que l'homme est incapable de faire par lui-même, c'est de changer son coeur. La transformation du coeur, c'est la preuve vivante de l'amour de Dieu, le miracle des miracles.
Aucun homme ne peut changer de lui-même, bien qu'il puisse par la force de sa volonté prendre des résolutions et faire de bons choix cela n'a aucune action sur ce qui est à l’intérieur de son coeur. Dieu seul transforme le coeur et malgré ce que disent les incroyants, nous savons car nous l'avons vécu, que Dieu peut et nous a transformé, Il a opéré, par sa grâce, un changement radical dans notre vie, un changement qui se voit et qui est une puissance pour le salut des âmes qui se perdent. Notre témoignage est important. Nebucadnetsar l'avait compris et s'adresse à tous pour partager son témoignage.
Sans rentrer dans le détail de l'histoire:
Nebucadnetsar va faire un songe dont le sujet est un grand arbre. Cet arbre le représentant, il entendra un décret de la part d'un de "ceux qui veillent et qui sont saints" disant de l’abattre. Daniel expliquera la vision au roi et Nebucadnetsar comprendra qu'il devra perdre son trône et mettre " un terme à ses péchés en pratiquant la justice, et à ses iniquités en usant de compassion envers les malheureux" (v.27)

Un an après la vision, Nebucadnetsar va aller au comble de son orgueil et va dire cette parole qui est l'essence même de Babylone: " N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence ?" (V.30)
La suite du texte nous dit que "La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit

du ciel : Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume..." (v.31)
Le roi n'a pas fini de parler que la sentence tombe déjà, si sa phrase n'est pas terminée, son coeur lui, est déjà rempli d’orgueil car "c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle" et Dieu qui "regarde au coeur" a vu le fond de Nébucadnetsar.
Il sera chassé des hommes et réduit à l'état d'animal car "l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit".
Le roi fit cette expérience d'aller au comble du péché "moi et rien que moi" fut sa seule volonté, alors le Seigneur a abattu son "moi" et l'a jeté dans la poussière. De même que Dieu acheva son oeuvre de création au 7ème jour, Il fallu 7 temps à Nébucadnetsar afin que Dieu achève son oeuvre dans son coeur.

" Après le temps marqué, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai béni le Très-Haut, j’ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération." (v.34)
Nebucadnetsar a levé les yeux vers le ciel car c'est là qu'était Son Sauveur et c'est de là que lui viendrai le secours.

Quelle victoire extraordinaire pour Nebucadnetsar !
L'homme animal, l'homme orgueilleux et égoïste est recrée à l'image de Dieu !
Il peut en être ainsi pour chaque homme comme pour le roi de Babylone. Lui qui était l'homme le plus haut placé de toute la terre, le plus puissant parmi les rois païens, le roi des rois, il devint l'un de nos frères, un enfant de Dieu qui bénit le nom de l’Éternel.
Ce témoignage du roi est un témoignage parmi tant d'autres dans la bible et "ainsi donc, nous aussi, étant environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetant tout fardeau et le péché qui nous enveloppe aisément, courons avec constance dans l’arène qui nous est ouverte, regardant à Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, méprisant l’ignominie, à cause de la joie qui lui était proposée, a souffert la croix, et s’est assis à la droite du trône de Dieu" (Hébreux 12:1,2)
Gardons les yeux sur Jésus.